Partagez | 
 

 [EVENT] Au coeur de la tempête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Admin
avatar
The Ending
Messages : 163
MessageSujet: [EVENT] Au coeur de la tempête   Ven 1 Juil - 12:58


Au coeur de la tempête

Emma-Cesar-Apollinaire-Julianna



« Mesdames, Messieurs, Bonjour! Aujourd’hui encore, de belles chaleurs seront en vue sur notre petite ville de Storybrooke. Nous aurons droit à un beau soleil à peine voilé avec une brise d’air frais très légère. Sur l’est de la vi…»

Pauvre Madame Météo, elle n’a pas le temps de finir son bulletin que déjà, le trois quart de l’audience a décroché. Il fera beau. Environ 25°C sur l’ensemble de la ville, que demander de plus? Pour vous, petits habitants de Storybrooke, cette journée s’annonçait normal, n’est-ce pas? Un petit café chez Granny, pour ensuite travailler ou pour les plus chanceux, profiter du soleil. Et pourtant le cauchemar n’a jamais été aussi près de vous pauvres mortels.  
Quelle chance avez-vous là mes trésors. Il est midi passé, l’heure de festoyer un peu pendant la journée. Après la disparition d’un groupe d’habitant, tous tombé dans trou, notre chère Sheriff adorée décide de prendre une pause afin de réfléchir à tout cela. De plus, dehors, le temps semble se gâter. Soit, quoi de mieux qu’un fast food quand on est pressé ? La salle est vide qui plus ai, elle sera vite servie.  Les deux patrons sont là, s’affaire à leur tâche quand dehors, une pluie battante et un orage commence à éclater. Déjà le vent souffle fort…Mais qui voyons nous là, dehors ? Sous ce temps qui semble empirer de minute en minute ? N’est-ce donc pas l’empereur ? Hum…Cours te réfugiez mon petit lapin…et comme moi, Ending, je le dis si bien « Ave Caesar et vive moi ! »



Codage par Rozenbrez sur Never Utopia.




Partout et nul part à la fois
Dès le début je suis partout. On ne sait pas quand, ni où je ferais mon apparition. Je suis là simplement, je guette, j'observe, attendant mon heure dans l'ombre de vos aventures.
Revenir en haut Aller en bas
http://end-of-fairy-tales.forumactif.be

Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] Au coeur de la tempête   Lun 4 Juil - 10:39



Au coeur de la tempête


Les évènements s’enchainaient d’une bien drôle de façon. Il faisait beau, le soleil était haut dans le ciel et miss météo était très optimiste sur les températures de la journée. Pourtant, près de ce grand trou qui semblait sans fin, au sein même du Pays des Merveilles, il faisait frais. Un courant froid semblait venir du fond et elle n’aurait vraiment pas aimé être à la place des habitants se trouvant en bas….S’il y avait véritablement un bas. Car ils avaient tenté d’envoyé des équipes, à l’aide de cordes, mais aucune d’elle n’a réussi à en trouver le fond, ni même avoir de réponse des personnes disparues en hurlant à tue-tête. Ils avaient même tenté de balances des objets, pour se rendre compte de la profondeur, mais rien, jamais un son, jamais un bruit. Tout cela après le retour des souvenirs, puis une nouvelle malédiction ayant entrainée avec elle de nouveau personnages dans cette petite ville, plus si tranquille que ça.

A trop y réfléchir, elle avait besoin d’une pause. Elle avait besoin de faire le point. De plus, midi était passé et elle avait faim. D’abord tentée par l’idée de rentrée chez elle pour se faire sa boisson préférée, en voyant le temps se gâter un peu trop vite à son gout elle se réfugia dans un fast food dans lequel elle n’avait jamais mis les pieds auparavant. La salle était vide, elle y serait vite servie et pourrait manger en attendant que la pluie au dehors se calme. Elle commanda, fut servie par une femme et un homme qu’elle ne connaissait pas –ce qui était étrange en soit lorsqu’on était sheriff dans une si petite ville- et alla s’installer dans un coin pour manger. Au dehors elle vi César, et soupira lorsqu’elle le vit s’approcher pour se réfugier de la tempête qui arrivait. Lui, par contre, elle le connaissait bien…Peut-être un peu trop d’ailleurs.

fiche codée par rawr


Dernière édition par Emma Swan le Lun 11 Juil - 9:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] Au coeur de la tempête   Lun 4 Juil - 16:11


Au coeur de la tempête [EVENT]
Apopo' & Julianna & Emma & César




Le temps était optimum et pendant qu’il s’afférait en cuisine l’a rangeant tellement qu’on aurait pu y manger par terre Apollinaire était tracassé. Il ne comprenait pas pourquoi le restaurant était vide malgré une superbe journée. Ils avaient installé la terrasse dehors avec Julianna en espérant que les clients viendraient profiter du soleil avec un petit kebab et un bon jus de fruit mais rien. Pas une âme en vie depuis ce matin. Alors oui, il savait que depuis cet accident dans la boîte de nuit de Chester les gens étaient méfiants, la peur rodait sur la ville lui rappelant cette époque où la peur planait sur le Baobab quand les foussa rodaient mais quand même. Mais il n’y avait rien à craindre, Julianna était là, ces bestioles immondes n’étaient pas encore apparues et lui, pouvait toujours aussi aider. Se servant un verre d’eau, sentant la chaleur à travers de la petite fenêtre, il poussa encore un autre soupir. « Pourquoi Ju’ ? Les gens n’aimaient il pas nos kebabs ? C’est tellement étrange, il y a une semaine c’était bondée et aujourd’hui qu’il fait beau, personne. Ils ne sont quand même pas tous parti à la plage ? »

Il avait besoin de se rassurer, de voir qu’il n’était pas le seul à psychoter sur cette journée étrange et l’avis de Julianna comptait énormément. Ecoutant la jeune femme d’une oreille plus qu’attentive, il hocha la tête à ses propos avant d’aller dans le réfrigérateur pour lui chercher une canette de red bull. « Tiens avec cette chaleur il faut que tu boives. » D’accord la boisson énergisante n’était pas le meilleur moyen de lutter contre la déshydrations mais c’était celle qu’elle préférait. S’asseyant à côté d’elle au niveau du bar, il regarda d’un air rêveur par la fenêtre avant de sursauter à cause de la pluie qui s’abattit violement sur les vitres. « Ils n’avaient pas prévu à la météo qu’il y aurait de la pluie comme ça … » Il pouvait sentir l’air frais s’engouffrer par l’aération et il frissonna un petit peu. La température venait de chuter en même temps que la pluie s’intensifiait et le brun n’aimait pas trop ça. Cependant ses idées furent vite changées avec la petite sonnette de la porte qui le ramena à la réalité. Enfin des clients. Le Baobab de SB 1 – la plage 0. Et ce n’était pas n’importe qui, mais le shérif de la ville, Miss Swan. Il ne l’a connaissait pas personnellement, juste de nom, des rumeurs que les gens colportaient.

Allant se mettre à la cuisine pendant que Julianna prenait rapidement la commande, il fallait faire bonne impression, il ne put s’empêcher de fixer la porte, une sensation de malaise le prenant aux tripes. Des aventures étranges il en avait vécu en tant que lémurien, et cette tempête lui rappelait le moment où on l’avait éjecté de l’avion, au-dessus du triangle des Bermudes. « Ce n’est pas normal. » Murmurant dans sa barbe, il attrapa la note avant de retourner à son travail. Peut être que bosser lui ferait oublier l’orage au dehors. Rapidement il coupa les légumes, la viande, les sauces, préparant l’huile pour les frites qu’il avait préparé maison.  Il s’appliquait à la tache pour que tout soit pres. Quelques dizaines de minutes plus tard, avec une présentation digne de Cyril Lignac, Apollinaire passa le plateau à Julianna en levant son pouce. Reprenant sa place au niveau du bar, il sursauta à nouveau quand un éclair, suivit d’un bruit assourdissant tomba dans la ville. « Oula, la foudre est pas tombée loin… » L’inquiétude pouvait s’entendre dans sa voix, alors qu’il croisait ses bras sur son torse. Bon le restaurant était équipé d’un paratonnerre et d’un générateur de secours mais quand même.

Il observait les gens au dehors qui courraient pour rentrer chez eux, quand soudain une tête qu’il ne connaissait que trop bien se colla sur la vitre du restaurant. Rapidement il descendit de sa chaise pour aller fermer le restaurant et mettre la petite étiquette comme quoi ils étaient fermés. « La foudre ne pourra le rendre que plus intelligent. » Oui, c’était bien la même personne qui était comme une petite peluche quelques secondes auparavant. Il sentit le regard réprobateur de Julianna sur lui, mais il ne céda pas, se mordant la lèvre de rage. « Non mais pas César, il peut très bien aller ailleurs qu’ici … Puis regardes, il n’est pas beau comme ça, dégoulinant et effrayé ? » Se moquant délibérément de celui qui ne l’avait même pas écouté dans le centre commercial, il lui fit un petit coucou avant de partir de là, allant s’assoier en face d’Emma. « J’espère que vous appréciez la nourriture. » Il remarqua qu’elle aussi fixait César avec les sourcils froncés. Visiblement il n’était pas le seul à avoir été victime de ce fameux Empereur. « Si on le fait rentrer, je suis persuadé que la tempête ne sera rien à côté de ce qu’on va subir avec lui …. »



AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] Au coeur de la tempête   Lun 4 Juil - 18:23




César courait comme un forcené sous la pluie, criant de tout son soûle alors que les gouttes se faisaient de plus en plus nombreuses, dans sa parfaite tenue de véritable vacanciers avec ses tongues qui ne faisaient que se coller un peu plus au sol à chacun de ses pas. C'était quoi ce délire ?! Il y a de ceci quelques minutes, voir même heure en réalité, il avait très clairement entendu sa collègue à la radio annoncer qu'il ferait un soleil des plus radieux même si l'Empereur restait l'être le plus rayonnant du monde. Et il l'avait cru. Pire que tout il était rentré se changer dans le but de profiter du beau soleil, après avoir passé toute la matinée à animer la radio dont délivrer les dernières infos comme ce groupe qui avait fini peut-être en Chine à travers un trou qui pouvait le dire, plus préoccupé de son côté de son futur bronzage qui en ferait craquer plus d'un. Pas vraiment qu'il en avait besoin, convaincu d'être la véritable incarnation d’Apollon et il n'y avait qu'à voir son visage pour en être convaincu après tout – selon ses dires en tout cas, mais c'était toujours plus agréable que d'avoir la peau finement caramélisée qu'en mode fesses blanches d'hiver. Et puis, peut-être même l'argument principal à toute cette démarche, ceci lui permettrait de se paner sans trop de vêtements. Pour ne pas dire pas du tout. Personne n'avait dit que la plage était interdite au naturisme après tout, il avait lu le règlement sur le site internet de la mairie et rien n'allait à cette encontre, sauf peut-être le bon sens commun qui lui échappait totalement. C'est pourquoi, quelques secondes avant que la pluie ne vienne à tomber en torrent, il se trouvait avec une chemise hawaïenne et un short de mer qu'il aurait vite fait d'enlever une fois arrivé sur place ainsi qu'un sac contenant tout le nécessaire pour ne pas finir comme un homard. Sauf que le temps en avait décidé ainsi, au début il avait juste cru que c'était un mec qui postillonnait trop fort qui l'avait éclaboussé en passant parce que certains avaient vraiment un tel manque de savoir-vivre que c'était genre carrément affligeant à son goût, sauf que les simples et fines petites gouttelettes s'étaient vite transformées en une sorte de douche pas du tout prévue et d'autant plus horrible qu'elle était glaciale.

Alors le voici donc à courir sous ce véritable torrent, cherchant un abri sans que rien ne convienne vraiment, poussé par instants par les éléments qui commencent par vraiment devenir intenable. Le vent le pousse tantôt vers la droite ou vers la gauche, le décoiffant pour son plus grand drame et malheur de toute son existence, l'empêchant vraiment de savoir où il devait aller. Et puis César vit alors la terre promise. Le superbe kebab de Julianna sa meilleure amie, celle qui avait autant de goût que lui en matière vestimentaire est pour communiquer via les réseaux sociaux qui étaient à son sens vraiment l'avenir de tout, même si ça faisait un long moment qu'il n'y avait pas mis les pieds. Dans le kebab. Pas Julianna. Voyons. Tout ça à cause du soi-disant ami de cette dernière, si on voulait son avis c'était juste un psychopathe échappé de l'asile ou même un sérial killeur et très honnêtement il n'y avait qu'à voir la manière dont il s'habillait pour en être convaincu, ce type était un danger public et depuis leur interaction assez violente au centre commercial durant la malédiction il ne faisait aucun doute que César l'évitait. Il jouait le coq de basse-cour mais dès que cet épouvantail approchait trop près de lui il était mystérieusement appelé ailleurs de son côté, soit le fait qu'il ne faisait que décamper au plus vite en réalité mais personne à son sens ne pouvait voir la supercherie, ne manquant par de décrier à qui voulait bien l'écouter à quel point cet être était mauvais et devait très certainement être le Diable en personne. Mais l'Empereur n'avait pas le choix pour le coup, en fait il n'avait pas le temps de réfléchir – ni habituellement mais là c'était un peu plus marqué cette fois-ci, il lui fallait un endroit où se planquer s'il ne voulait pas être emporté par les eaux et il avait oublié par conséquent ce petit problème qui était tout de même assez grand. Alors il courra aussi vite que ses jambes lui permettaient, manquant de glisser à cause de ses chaussures à plusieurs moments, faisant des dérapages qui finissaient par on ne sait quel miracle par être contrôlés.

Il avançait tête baissée sans regarder où il allait, la foudre ne semblait pas être passée très loin, et ce qu'il devait arriver finit forcément par arriver. Il se cogna de tout son long contre la vitrine du Kebab, restant dans cette position quelque peu sonné avant de reprendre ses esprits, se décollant pour venir pousser la porte qui fut fermée. Levant les yeux il fit cet imbécile de grande asperge, ce mec était vraiment un enfoiré de première, retentant tout de même de pousser la porte. Qu'on ose lui dire après ça que ce type était sympa ! Alors il fit ce qu'il savait faire le mieux, à part envoyer un message à l'allure de l'éclair que même si tu regardes l'action au ralenti tu as peu de chances de comprendre ce qui se passe, à savoir râler et bouder tel un gamin de cinq ans devant la porte. Il était frigorifié, claquant des dents et des claquettes, tapant avec ses petits points contre la porte en verre tout en criant qu'on vienne lui ouvrir. César reconnu sa meilleure amie à qui il fit son regard de Chat Potté, le petit chien abandonnait sous la pluie – ce qui n'était pas trop dur vu le temps, avant d'apercevoir la grande shérif Swan pour qui il avait tant d'admirations. Non mais sérieusement. Elle était belle et sexy, mais en plus c'était une héroïne qui les avait tous sauvé, il en était carrément fan au point qu'à la radio il grossissait sûrement sa réputation. Ce n'était pas en pensant mal faire, loin de là cette idée au contraire, il pensait juste que tout le monde devrait être sympa avec elle et aussi qu'elle pourrait toujours les idées. Finalement la porte finit par s'ouvrir, il pénétra complètement trempé à l'intérieur, serrant aussitôt dans ses bras Julianna qu'il ne comptait plus lâcher aussi tôt comme si elle aurait pu être sa maman contre qui il vient chouiner après s'être fait embêter par ses petites camarades d'école.

« Juliannaaaaa ! Ce mec est horrible avec moi ! La dernière fois il m'a tapé sans raison, j'te jure ! Et maintenant il voulait me laisser dehors ! Mlle Swan faut le mettre sous les barreaux, genre la prison à vie pour lui ! #LeCrimePayePas #Vengeance #CasePrison»

Il pointa du doigt le vil mécréant, lui il allait avoir des problèmes, lâchant son amie pour se déplacer en crabe jusqu'à dernière Emma toujours avec son air et son doigt accusateur vers la grande asperge. La jolie blonde était la femme de la situation, celle qui mettait les pas beaux et les méchants comme cette andouille d’Apollinaire en prison, elle pourrait lui demander quoique ce soit il le ferait. Il profita d'être aussi près pour s'asseoir sur la chaise à côté de la Sauveuse, se collant le plus possible à elle sans lâcher des yeux cet idiot, lui piquant une frite au passage.

« Faut vous méfier de lui, c'est genre un criminel. »

Sérieux au possible, parce qu'il n'avait pas de raison de ne pas l'être à ce moment-là, il resta ainsi tout en continuant à piocher dans l'assiette du shérif.






copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

Admin
avatar
The Ending
Messages : 163
MessageSujet: Re: [EVENT] Au coeur de la tempête   Sam 9 Juil - 21:14


Au coeur de la tempête

Emma-Cesar-Apollinaire-Julianna


Que de bruits pour pas grand-chose, même l'orage pourrait paraître moins bruyant que votre joyeux petit groupe, heureusement que la déflagration du tonnerre vient vite vous rappeler à l'ordre et surtout les priorités à suivre. Ou peut-être que ceci vous échauffe encore plus les esprits, être celui qui cris le plus fort est après tout humain, cependant si vous voulez jouer les plus forts souvenez ici que ce n'est pas vous pauvre mortels mais bien la nature mère de toute chose. Elle choisie à sa manière de vous faire comprendre que la situation est mal choisie pour vous disputer avec cette voiture qui arrive en direction de restauration, oui celle là-bas qui n'a aucun conducteur et poussée par la seule force du vent, et encore plus lorsqu'elle traverse la vitrine. On espère pour vous que vous n'étiez pas trop prêt du spectacle, on vous le dit que la curiosité est un vilain défaut mais vous n'en faites qu'à votre tête, car il faut avouer qu'avoir un accident de voiture en plein kebab c'est quand même pas banal !


Codage par Rozenbrez sur Never Utopia.




Partout et nul part à la fois
Dès le début je suis partout. On ne sait pas quand, ni où je ferais mon apparition. Je suis là simplement, je guette, j'observe, attendant mon heure dans l'ombre de vos aventures.
Revenir en haut Aller en bas
http://end-of-fairy-tales.forumactif.be

Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] Au coeur de la tempête   Lun 11 Juil - 9:37

Au coeur de la tempête


C’est en dégustant ses frittes qu’elle eut le loisir de voir ce cher César coller son visage contre la vitre, en implorant qu’on vienne lui ouvrir. Visiblement, l’homme qui gérait le kebab n’avait pas très envie de lui ouvrir, et la femme, au contraire, ne semblait pas approuver ce comportement. Pour une fois, ce n’était pas à la sauveuse de gérer ça. Elle ne voulait pas se mêler de ce qui ne la regardait pas, ni même prendre parti dans ce qui pourrait être un couple –elle n’en savait rien. Avalant une fritte, elle se contenta de répondre à la remarque de l’homme.

« La nourriture est très bonne ! »

C’est la femme, semble-t-il, qui finit soit par ouvrir la porte, soit par demander à l’homme de l’ouvrir, car César pénétra dans le bâtiment, tout en restant…Eh bien, fidèle à lui-même. Haussant un sourcil elle le contempla prendre la femme dans ses bras et se plaindre de l’homme, avant de venir se placer derrière le sauveuse, tout en déblatérant des accusations sans queue ni tête. Elle soupira. Elle avait franchement mieux à faire que de s’occuper de lui, avec tous ces gens qui avaient disparus…

« C’est surtout un bon cuisinier si tu veux mon avis… »

La foudre frappe à nouveau, et Emma se dit un instant qu’elle va malheureusement devoir rentrer sous la pluie. Puis, en voyant cette voiture sans conducteur arriver, poussée par la seule force du vent, se diriger vers la vitrine du Kebab, elle se dit qu’elle ne rentrera pas du tout. Mais surtout, elle se dit que la situation ici dégénère bien vite. Avant l’impact, elle hurle un « attention » qui vient se confondre avec le bruit du fracas. Le vent s’engouffre dans la pièce, un peu de plus aussi. Merde. Une tempête. Il ne manquait plus que ça !

Ils ne peuvent rester ici, c’est une évidence. Cette pièce n’est pas assez sécurisée, trop de vitres, trop de risques. Abandonnant à regret son kebab sur la table, elle se redresse d’un bond et vient d’abord fermer tous les volets des fenêtres de la pièce, avant de faire le tour de l’endroit. Au diable la politesse et les conventions en cas de crise. Dans le pire des cas, elle s’en excuserait plus tard.

Trouvant dans la cuisine une pièce plus sécurisée, elle ouvre grand la porte et se place devant.

« Tout le monde dans la cuisine ! On y sera plus en sécurité ! »

Elle attend que tout le monde s’y engouffre avant d’y pénétrer également, et referme la forte derrière elle. Et maintenant ?


fiche codée par rawr
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] Au coeur de la tempête   Mar 12 Juil - 14:01

Au coeur de la tempête
Emma -César - Apopo - Ju'


La journée, qui s’annonçait longue et ennuyante, prenait une tournure intéressante aux yeux de la jeune reine. Alors que le soleil brillait de mille feux au zénith du midi, des nuages vinrent l’obscurcir. Elle sentait bien l’air changer, sans doute un don de son ancienne forme d’animal ? Les animaux sentaient toujours quand quelque chose changeait. Et puis, une jeune femme rentra. Jolie blonde assez classe. Hum, Julianna se mit directement au travail, tuant ENFIN l’ennuie. Elle n’en pouvait plus et cette femme venait de la sauver d’une mort atroce : encore l’ennuie !  

Elle prit rapidement la commande et laissa son ami s’occuper de la cuisine. Il valait mieux cela dit. King Ju’ aux cuisines ? Oui pourquoi pas ? Appelez déjà les pompiers cela dit car tout finira cramer. Soit ! Tout se passait bien, même si dehors, le temps semblait se détériorer de plus en plus. Elle jeta un regard inquiet à Apollinaire. Sursautant lorsque les premières foudres frappèrent. Génial…. Elle qui détestait les orages et surtout la foudre, la voilà servie ! Elle bu un coup dans le verre que son ami lui avait donné un peu plus tôt, trouvant une occupation. Silencieuse car rien ne lui semblait normal en cet instant. Le pressentiment que quelques choses de grave allaient se passer était ancré en elle.
Soudainement, elle vit une petite tête venir. Une tête dégoulinante sous la pluie, celle de Cesar ! Son ami de réseaux sociaux et autres belles conneries qui amusait beaucoup la jeune Reine ! Pourtant, à son grand étonnement, Apopo vint lui fermer la porte au nez. Non mais c’était quoi ce geste mesquin ? Elle lui lança un regard accusateur, réprobateur. Il plaisantait hein ? Il allait lui ouvrir, non ? Et bien non. En l’entendant parler, elle comprit bien vite qu’il n’avait pas l’intention de le laisser rentrer.

« J’y crois pas. C’est mesquin Apopo ! Regarde le temps qu’il fait dehors, c’est d’une cruauté sans nom ! »

Oui bon, elle exagérait, mais ayant elle-même la frousse de la foudre, elle ne pouvait cautionner d’enfermer quelqu’un dehors comme ça. Aussi, elle alla lui ouvrir la porte avant de refermer par derrière, se faisant déjà assaillir par le nouvel arrivant.  Elle lui tapota le dos pour le consoler en regardant Apollinaire, allant qu’elle en apprenait de plus en plus sur la dernière rencontre entre les deux hommes. Et dire qu’elle avait pensé les mettre ensemble…Avant de savoir que son ami n’était pas gay… Elle secoua la tete a son encontre. N’allant pas non plus l’engueuler car… bah c’était leur affaire et elle savait que son ami ne frappait jamais sans raison. C’était une peluche. Son nounours a elle. Même si elle appréciait particulièrement l’animateur radio, son passif avec Morty était bien plus précieux et important que n’importe quoi…

« Calme toi César… Apollinaire n’est pas méchant si on est gentil avec lui. Et l’accusé d’un crime n’arrangera pas ton cas vis-à-vis de lui. Je vais le surveiller ok ? Promis ! »

Elle le laissa partir rejoindre la cliente. Amusée au final par cette situation, quand un fracas retentit sur la fenêtre derrière elle. Elle se trouvait toujours près de la porte d’entrée et elle était donc au premier rang… Son instinct fut le même que la jeune femme : fermer les volets restant. Elle n’eut pas de chance, un des éclats de verre qui volait vint lui entailler la joue assez profondément, elle grimaça.

« Ca fait mal bordel ! »

Finalement, ce fut la blonde qui ferma tout, avant que Julianna suivent dans la cuisine, prenant un essuie propre qu’elle mouilla un peu avant de l’appliquer grossièrement sur sa joue. Regardant Apollinaire avec un air de chien battue…

Superno√a.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] Au coeur de la tempête   Mar 12 Juil - 19:08


Au coeur de la tempête [EVENT]
Apopo' & Julianna & Emma & César



Apollinaire avec les yeux qui pétillaient quand Emma complimenta sa nourriture. Souvent très humble, ne reconnaissant pas ce qu’il faisait souvent au profit de faire des compliments à Julianna, il était quand même content que cette reconnaissance soit pour lui. Enfin c’était aussi surtout pour faire rager César qui se fit rabrouer par le shérif et par Julianna. Un sourire de vainqueur illumina le visage de l’ancien lémurien.   « Ouais bien dit Ju’. » Et bim dans tes dents colgate la salade César. Mais heureusement le destin décida qu’il était grand temps que cette querelle enfantine cesse dans un moment pareil. « Bon allez, c’est pas le moment de se disputer, on fera ça plus tard. » Raisonnable, Apollinaire devinait aisément les priorités, son instinct de conservation s’étant mis en marche. Il sentait qu’un truc allait arriver, il l’avait senti pour le requin, pour le volcan et ce n’était jamais bon. La foudre tomba encore une fois sur la ville alors que la tempête prenait de plus en plus de l’ampleur.  « On dit qu’elle ne frappe pas au même endroit .. j’ai l’impression que le proverbe vient de prendre du plomb dans l’aile. » Il n’avait jamais vu ça, même à Madagascar, île qui se trouvait pourtant dans un endroit où les tempêtes étaient fortes. Emma prit la bonne décision, de fermer rapidement les volets et de crier qu’il fallait se réfugier dans la cuisine.

Tout le groupe sursauta quand un fracas se fit entendre. Les vitres de l’arrière étaient en train littéralement d’exploser sous la pression du vent, alors que justement Julianna était en train de fermer les volets. Le cri qu’il entendit le figea, et il voulut immédiatement se rendre à ses côtés pour voir si elle n’était pas blessée, or quelque chose l’en empêcha… Il était en diagonal, un œil rivé sur sa meilleure amie, et l’autre sur l’extérieur quand il vu ce qui arriva droit devant la façade de leur précieux restaurant.  « César Pousse toi ! » Il hurla de tous ses forces à celui qu’ il appelait intérieurement abruti de dégager de là mais lui-même n’eut pas le temps de partir de l’endroit quand la voiture percuta la baie vitrée de plein fouet. Le choc fut d’une violence sans pareil et l’onde projeta alors Apollinaire à une dizaine de mètre de là. Il s’était protégé le visage avec ses bras, mais il n’avait rien pu faire d’autre, étant redevenu la peluche que le destin aimait maltraiter. Il resta quelques minutes au sol, de longues minutes qui avaient figé le kebab presque dans l’iréel. Il sentait le sang coulait de différents endroits de son corps, ayant valdinguer avec les éclats de verre. Sa tête lui faisait mal, et son pouls qui tapait contre ses tempes, d’une rapidité affolante n’arrangeait rien à la sensation de tournis qu’il avait. Mais surtout il avait une douleur lancinante au niveau du ventre, qui ne lui laissait présager rien de bon. Finalement, il ouvrit un œil, puis un deuxième. Il se tata pour voir si tout était bien présent. Il avait sa tête encore accroché, ses deux bras, ses deux jambes et son torse, entier malgré une plaie béante... merci les essuies glaces de la voiture.  « J’aurais préféré le requin … » Seule Julianna savait à quoi faisait référence Apollinaire, qui même rassuré qu’il était entier, qui essayait de se relever tant bien que mal, avec plus de mal que de bien d’ailleurs, mais restant toujours assis, s’appuyant contre la voiture qui était retournée.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

Invité
avatar
Invité
MessageSujet: Re: [EVENT] Au coeur de la tempête   Jeu 14 Juil - 9:58




Son ennemi était face à lui, l'Empereur ne baissait pas les yeux car se sachant en sécurité auprès de la fameuse Sauveuse pour qui il avait tant d'admirations – c'était même peu dire, continuant à venir piocher sans la moindre retenue les frittes qui ne lui appartenaient. Mais il avait faim. Et ce que le grand César voulait il l'avait, il n'était pas un de ces petits prolétaires lambda après tout mais un véritable monarque qui avait fini les fesses à l'air certes mais tout le monde put profiter de ce magnifique spectacle après tout, s'empiffrant en mettant de la sauce dégoulinante le long de ses doigts. Il manque presque de s'étouffer en entendant Emma soutenir que la grande asperge était bon cuisinier, convaincu qu'il avait dû mettre de la mort aux rats dans le kebab car c'était forcément un esprit diabolique et il n'y avait qu'à regarder ses sales petits yeux horriblement malicieux pour en être persuadé, lançant à la blonde un petit regard et presque un couinement pour voir si elle était sérieuse ou non. Il semblerait bien que oui. Quelle infamie ! Oui, il connaissait ce mot étrangement, un relan d'ancienne culture due à son rang sûrement. Mais bref. Apollinaire avait dû faire quelque chose pour contrôler le cerveau de leur magnifique cygne ci-présent, Julianna et lui étaient forcément les prochains, c'était horrible ! Mais qu'est-ce qu'il pouvait faire ? Hors de question de se battre, il n'allait tout de même pas prendre le risque de blesser cette merveille du monde qu'était son si parfait visage tout de même, encore moins en se souvenant de la rouste qu'il avait pu se prendre au magasin de chaussures. Alors César fixa l'assiette, faisant une moue contrarié, remuant sur sa chaise comme un enfant qu'on aurait puni parce que les mots de la Sauveuse étaient comme de l'or pour lui. Encore plus quand Julianna était contre lui. Il était une victime, tout le monde était contre lui, il croisa les bras mécontent de voir que le monde entier était contre lui. Il leur ferait couper la tête ! Ah non mauvais conte, même s'il en aurait bien eu envie pour le coup, pestant fortement et montrant de ce fait son mécontentement.

« Ouais bah ! Moi je lui ai rien fait la dernière fois et il m'a tapé quand même ! Et là il voulait me laisser dehors !Il est juste horrible, comme sa grande taille ! #ApoCraint #IlMent  »

C'était dingue quoi ! Comment tout le monde pouvait douter de sa parole ? D'accord, tout ce qu'il racontait à la radio n'était peut-être pas vrai mais c'était uniquement pour mettre du croustillant dans la vie si ennuyeuse du bas peuple ordinaire et qui l'admiraient, mais pour le coup il le prenait tout de même pas mal. Mais avant de penser à d'autres considérations le bruit la foudre se fit ressentir, sursautant tellement de sa chaise qu'il manqua de tomber, s'accrochant à Emma en poussant un petit cri car après tout c'était elle l'héroïne. C'était elle qui devait les sauver. Une fois l'adrénaline passée il la relâcha, restant tout de même toujours aussi collée à elle tellement il était peureux mais ça il ne voulait pas qu'on le voie, César venant par stress manger une bonne partie des frittes. Il n'avait pas vraiment peur de l'orage mais là la situation était différente, premièrement il était trempé et même si ça mettait beaucoup son corps parfait en valeur ça ne voulait pas dire qu'il aimait être mouillé pour autant, ce qui avait l'air de se passer dehors c'était plus qu'une simple petite averse et ceci lui mettait l'estomac à l'envers presque tellement il pouvait avoir les jetons. Une peur qui ne fit qu'augmenter lorsque la vitrine du restaurant vola en éclats sous l'impact d'une voiture, apparemment poussé par la force du vent, ne s'attendant tellement pas à un tel spectacle. Terrorisé au possible César vient par pur automatisme imiter Emma, tentant de l'aider à fermer les volets, parce que survivre ce n'est pas son fort alors dans son esprit il copie tout bonnement. C'est la panique dans son cerveau, il ne sait pas ce qu'il doit faire, encore plus en voyant son amie et cet abruti blessés avec plus ou moins de gravité. S'il n'avait pas uriné avant de partir de chez lui très certainement qu'il aurait pu se faire dessus, c'est pas parce qu'on est un grand garçon qu'on peut pas avoir ce genre d'accident n'est-ce pas, mais par chance rien à déplorer de ce côté-là. Et la Sauveuse porta glorieusement son surnom, venant leur montrer la cuisine qui semble être un refuge idéal pour le coup, prêt à décamper d'ici. Mais voilà. Est-ce qu'il pouvait vraiment laisser cet idiot d'épouvantail ici ? Rah ! Il approcha de lui, parce qu'il avait beau être un enfoiré qui l'avait tapé il pouvait pas le laisser là quand même, venant l'attraper au niveau des aisselles pour l'aider à se relever et le traîner vers la cuisine.

« Va pas croire que je t'apprécie ! J'fais ça uniquement pour Julianna, parce qu'elle a l'air de t'apprécier c'est tout ! »

Autant mettre les points sur les i dès le début, jamais il ne serait ami avec lui, les faisant ainsi entrer dans la cuisine qu'Emma ferma derrière eux tous. Il lâcha aussitôt l'ancien lémurien, faisant mine de s'essuyer les mains sur ses vêtements après un tel contact, pouvant voir son amie blessée par la suite. C'est le pire scénario possible. Dehors le vent hurlait toujours, les coups de tonnerre venaient tomber avec fracas, tout allait mal. C'était le moment idéal pour péter un câble, faire une mini-crise de panique, pas volontaire pour César mais elle eut bien lieu. Il s'assit par terre, posant ses mains contre sa tête, prenant conscience de tout ce qui était en train de se passer.

« On va tous mourir ! C'est une tragédie ! Je peux pas mourir je suis trop beau pour ça ! J'ai même pas fait de dernières soldes ! Pourquoi ? Pourquoiiii ? J'ai même pas eu le temps de prouver que je pouvais être un bon empereur ! »

En plus d'une tempête à gérer c'était maintenant l'animateur radio en pleine crise, réellement flippé de ce qui pouvait arriver désormais, peur ce soit ici ses derniers moments.






copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

Admin
avatar
The Ending
Messages : 163
MessageSujet: Re: [EVENT] Au coeur de la tempête   Lun 25 Juil - 16:25


Au coeur de la tempête

Emma-Cesar-Apollinaire-Julianna


Le temps des disputes est terminé, pour le moment. Quelques minutes à peine et vous voilà déjà blessé pour certains, ce n’est pas très glorieux. Vous êtes donc réfugiez dans la cuisine, les volets fermer dans la pièce d’à côté devrait vous faire gagner du temps. Par une illumination d’intelligence soudaine, César, l’imbécile du groupe, vient fermer ceux de la cuisine. Le vent souffle de plus en plus fort dehors, une bourrasque qui retourne tout sur son passage. L’orage gronde de plus en plus fort, à en faire trembler les dieux eux-mêmes… Aie.
Alors que le jeune Apollinaire souffre de multiples contusions et que l’autre propriétaire des lieux saigne de la joue, la panique de César commence à vous taper sur les nerfs. Pas le temps cependant de s’en formaliser, pour l’heure, il vous faut trouver du matériel de soin ! Dans une cuisine cela risque de ne pas être évident, heureusement, dans une petite pièce au fond se trouve une pièce assez petite ! Peut-être devriez-vous tenté d’aller voir par-là ? Par chance, vous avez la sauveuse avec vous, un brin de chance dans ce malheur qui s’abat ? Croisez les doigts mortels…



Codage par Rozenbrez sur Never Utopia.






Partout et nul part à la fois
Dès le début je suis partout. On ne sait pas quand, ni où je ferais mon apparition. Je suis là simplement, je guette, j'observe, attendant mon heure dans l'ombre de vos aventures.
Revenir en haut Aller en bas
http://end-of-fairy-tales.forumactif.be

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [EVENT] Au coeur de la tempête   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] Au coeur de la tempête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Drum, une île au coeur de la tempête du destin
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» Quand le vent souffle, la tempête se déchaîne
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Et si on faisait une petite pause? :: Achives RP-
Sauter vers: