Partagez | 
 

 Un verre et 6 packs s'il vous plait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Laurien Stan
Messages : 18
MessageSujet: Un verre et 6 packs s'il vous plait   Dim 26 Fév - 23:55

La beauté quand on a une employée, c'est qu'on peut prendre son après-midi, chose que fit Laurien ce jour là.
Après s'être levé du pied gauche et s'être fringué en speed à cause du retard , il s'est rendu à la boutique pour l'ouvrir et nourrir tous les animaux. C'était le rituel du matin : Au sous-sol, les réptiles et les certains poissons. Au rez-de-chaussée, les animaux domestiques plus classique et les autres poissons. Au premier étage, les volatiles et enfin dans la cour, les animaux de ferme. C'était un rituel d'environ une heure et demi et souvent il était saccadé par l'entrée des premiers clients. D'ailleurs, c'était les plus relou, Laurien ne les avait jamais vraiment apprécié : ils n'achetaient jamais rien et souvent venaient pour des renseignements prétextant repasser sans ne jamais revenir. Le seul passage sympa qu'il avait par le passé, c'était son dealer... Mais Il ne prenait plus de drogue si ce n'était de la théïne et ce n'était pas vraiment de la drogue n'est-ce pas ?
D'ailleurs depuis qu'il avait arrêté, sa vie avait bien changée, en quoi ? Aucune idée, mais elle était surement mieux malgré le coté tendu en plus... Sans oublié que son dernier rapport sexuel s'était si mal passé qu'il était tendu de ce coté là aussi...

Je te jure, parfois j'aimerai bien être un petit rongeur comme toi disait-il à un lapin nain en lui donnant ses granulées.

Vers 10h son employée arriva et il lui confia la boutique le temps d'aller faire un peu de paperasse, puis vers 11H il retourna voler à son secours avant de lui confier la boutique pour la journée... AH VOILA LA LIBERTE DU PATRONAT !

Laurien se rendit donc à son appartement pour manger un salade d'avocat et d'endives avec des noix et des crevettes avant de se prendre une bonne douche et enfin, se changer : Jean-slim déchiré noir délavé avec des boots en cuir, une veste 3/4 en cuir blanc et un pull marron en large mailles. Une fois sa montre au poignet et sa tenue ajustée devant le miroir sur sa porte d'entrée, il était fin prêt à sortir direction un starbucks !
L'avantage à la fin du mois de février, c'est que il recommence à faire beau mais il ne fait pas encore très chaud et ça, Laurien adorait ! flanner dans les rues avec une longue veste au vent, un café frappé à la main... Mais... Le café frappé il se le mettait là où il pensait ! le Starbucks était en congé et il n'y avait à proximité que le granny's... Un café chaud et une ambiance d'un autre temps mais cosy et chaleureuse... Moins hype que prévu, mais bien plus authentique ! Seul souci ? La terrasse était bondée... Et il voulait être en terrasse... Il fallait donc se mettre à la table de quelqu'un... Parmi les prétendants il y avait : une grosse dame suante, un couple beaucoup trop amoureux pour durer, un mec hyper mignon, des vieux surement entrain de mourir sur leur bières et enfin une chinoise qui devait surement taper sur mon Imac un plan pour conquérir le monde...
Conclusion ? Le mec mignon.

hurm, bonjour excusez-moi, je peux m'asseoir avec vous ? la terrasse est pleine

L'air gêné ? OK. L'air con? OK. Être rouge de parler à un inconnu ? OK. Sourire et avoir une voix irresistiblement mignonne, gêné mais toujours sexy ? C'est naturel~
Revenir en haut Aller en bas

♔ Grey ♔
avatar
Solveig G. Fullbuster
Messages : 38
MessageSujet: Re: Un verre et 6 packs s'il vous plait   Mar 28 Fév - 19:09






Un verre et 6 packs s'il vous plait
Laurien & Solveig

Après plusieurs jours de nuages sans pluie, le soleil daignait montrer le bout de son nez. Le fond de l’air était frais, mais le soleil brillant donnait aux habitants de Storybrook une illusion de chaleur bien agréable en cette fin de février. L’hiver avait été rude et la neige abondante. Voir quelques parcelles d’herbes vertes redonnait l’espoir des jours plus doux à venir. Il était dix heures du matin et Solveig Fullbuster sortait de l’hôpital psychiatrique dans lequel il avait travaillé toute la nuit. Au moins, les trois prochains jours, il était en congé. Le travail de nuit n’était pas un problème pour son système ou son sommeil, mais on ne pouvait pas dire que le jeune homme appréciait. Son travail n’était pour lui qu’un moyen de gagner de l’argent, mais tout de même, la nuit, c’était vraiment désagréable. Il n’y avait rien à faire, si ce n’était que de surveiller que les cathéters et les perfusions étaient toujours bien installés. Pour un infirmier en psychiatrie habitué à travailler en pleines crises de patients hystériques, la nuit était d’un ennui mortel.

C’est dans son uniforme bleu surmonté d’un manteau noir ouvert lui arrivant aux genoux que Solveig déambulait désinvoltement dans les rues du village de Storybrook. Il devait se tenir occupé toute la journée pour arriver à dormir le soir venu et, ainsi, reprendre un cycle de sommeil régulier. Ce fut donc sur cette pensée que le jeune Fullbuster se dirigea vers le café le plus proche. C’est de cette façon qu’il aboutit chez Granny. Il commanda un café glacé, comme à son habitude, mais il le voulait fait avec de l’espresso cette fois. Il devait rester réveillé jusqu’au coucher du soleil, au moins. Le garçon n’avait jamais été un grand dormeur, mais vingt-quatre heures debout, ce n’était jamais facile. Il s’installa donc à la terrasse pour siroter son café froid en lisant un bon livre commencé une semaine auparavant. La lecture était probablement la seule chose qui lui permettait de passer ses nuits au travail sans se jeter par une fenêtre.

Les minutes devinrent des heures et les cafés s’accumulaient sur la petite table carrée alors que Solveig était absorbée dans sa lecture. L’histoire d’un jeune sorcier et de ses amis dans une école de magie était vraiment passionnante. Il tournait pages après pages et son imagination vagabondait dans des lieux de magie et d’action. Il ne portait plus attention à ce qui l’entourait et la terrasse à présent bondée ne pouvait faire diverger son attention de son roman. Comme pour prouver son imperturbabilité, le jeune homme porta à ses lèvres son verre de café glacé vide pour la troisième fois. La magie dans son roman était captivante. Si seulement il pouvait exister de la magie dans ce monde. Le tirant de sa rêverie, une voix grave s’adressa à lui, lui demandant s’il pouvait prendre place à sa table. Sol leva un doigt tout en terminant de lire sa page. Doucement, il plaça un signet sobre entre les pages et referma son livre. Il releva la tête vers son interlocuteur. Il s’agissait d’un jeune homme qui devait avoir plus ou moins le même âge que lui. Il se perdit quelque seconde dans la contemplation de cet homme qui était cruellement beau. Ses yeux de glace le parcourraient de haut en bas.


‘’Je t’en pris, assied-toi…’’, dit Solveig en pointant de la main la chaise devant lui. Lui qui voulait de la distraction pour éviter de s’endormir trop tôt, il était servi. Un homme sexy à en baver, c’était certainement la meilleure des distractions. Quand l’étranger se fut posé sur la chaise, Sol lui tendit une main virile et chaleureuse. Il avait pu retirer ses bandages trois jours plus tôt, alors il lui tardait de toucher le bel inconnu. ‘’Je suis Solveig Fullbuster. Et toi?’’


B.DAVIS sur Bazzart.






The cold

never bothered me anyway.


The pain of getting hit, the frustration of loosing, the joy of winning, all of that. They've been driven into this body, fists, and this head. It becomes my strength in the next fight. All of my battles up to now, those memories, they are all of my power.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Laurien Stan
Messages : 18
MessageSujet: Re: Un verre et 6 packs s'il vous plait   Mer 15 Mar - 0:08








Un verre et 6 packs s'il vous plait
Laurien & Solveig


Oh ? Il était à la fois courtois et familier, tout ce qui fallait pour plaire à Laurien ! Ils n'allaient pas s'ennuyer...

Merci.

Laurien se pencha sur la chaise face au jeune brun afin de s'asseoir et le détaillait du regard sans même vraiment s'en cacher, l'air décontracté et pensif. Quand ce dernier se présenta à lui il attrapa sa main d'une poigne ferme et d'une main brûlante, c'était une des particularité de Laurien, il avait toujours les mains très chaudes, au grand plaisir des petits animaux de son animalerie.

Laurien Stan, enchanté !

Etrangement, cet uniforme d'hôpital bleu informe n'était pas déplaisant sur Solveig... Qu'est-ce que ce serait avec un haut moulant en coton noir, un pantalon en lin et des mocassin en toile ? Rien qu'à y penser Laurien fantasmait déjà... d'ailleurs quel pouvait être le style vestimentaire du jeune homme ? plutôt négligé? A la mode ? Il ne devait pas se négliger non... Il était bien trop charmant pour ça... Un col roulé, voilà ce qui lui irait surement le mieux... Mais bon, là on diverge...

Vous travaillez à l'hopital ?

Oui bon, on ne peut pas être sexy comme le loir ET savoir aborder les gens de façon unique. Mais cette question allait surement permettre de lancer la discussion sur leur vie et en venir à des questions plus intéressantes : vous venez d'où, comment avez vous découvert la ville, où vivez vous, êtes vous célibataire, comment mangez vous les saucisse de strasbourg... Des questions classiques !

Mais avant même que le jeune homme réponde, Laurien se crispa légèrement car... Il avait fait quelques passages à l'hopital.. Et dans plusieurs services : les urgences, classique... Mais aussi la desintox et la psychiatrie... Et ça c'était moins cool... Car peut-être que le jeune homme l'avait déjà vu attaché sur un lit lors d'un de ses bad trip... Peut-être trouverait-il ça sexy le coté mec canon drogué et qui a un pète au cerveau ? ou alors pas...
Mais bon, peut-être qu'il n'était qu'aux urgences et auquel cas, rien n'était bien grave... Autant ne pas tirer de conclusions trop hâtivement Laurien...


Pendant leur discussion quelqu'un vint prendre la commande de Laurien qui commande un thé glacé à la menthe avec du citron. Il aurait demandé des framboises fraîches si possible, mais autant ne pas passer pour un casse couille dans immédiat.
B.DAVIS sur Bazzart.



Revenir en haut Aller en bas

♔ Grey ♔
avatar
Solveig G. Fullbuster
Messages : 38
MessageSujet: Re: Un verre et 6 packs s'il vous plait   Lun 20 Mar - 14:47






Un verre et 6 packs s'il vous plait
Laurien & Solveig

Après avoir salué le jeune homme qui s’était imposé à lui, Solveig s’était présenté en lui tendant une main amicale. L’inconnu avait fait de même et avait serré cette main tendue avec une poigne ferme, ce qui ne manqua pas de plaire au jeune homme. Sa main était particulièrement chaude et ce simple contact eu un effet apaisant, comme magique, sur Sol. Celui-ci avait les mains froides, glacées. Il ne le sentait pas, mais il pouvait le voir à la blancheur de sa peau. Le pauvre se surprit à espérer que sa température corporelle naturelle plus basse que la moyenne ne rebute pas Laurien. C’était clair, il le trouvait vraiment de son goût. Voulant discrètement le regarder, il baissa les yeux jusqu’à ce que son regard accroche sur la table.

Pour la première fois depuis son arrivé chez Granny, Solveig prit conscience de la petite pile de gobelets de café froid qui s’entassaient sur la petite table carrée. Le jeune homme hésitait entre la gêne d’avoir consommé autant de breuvages et l’amertume en pensant à la facture qui allait certainement accompagner sa gourmandise. Rapidement, il ramassa le tout et alla porter son fardeau à la poubelle la plus proche. Il revint ensuite prendre place sur sa chaise encore chaude, pouvant alors poser ses mains jointes sur la petite table chambranlante.

Laurien introduisit donc un sujet de conversation en lui demandant s’il travaillait bien à l’hôpital. L’expression de Solveig se crispa une seconde, non pas à cause du sujet de la discussion, mais plutôt à cause du sujet de la phrase. Vous… Pourquoi pas Monsieur Fullbuster pendant qu’on y était?
‘’Ah non, s’il te plait, pas de ‘’Vous’’ avec moi. Je ne suis pas ton ancêtre d’une époque lointaine. On doit avoir le même âge…’’, dit Sol spontanément, visiblement irrité. Il prit une grande inspiration tout en replaçant son livre dans le même angle que le coin de la table. Puis, revenant à son interlocuteur, il décida de répondre à sa question. ‘’Donc, oui, je travaille à l’hôpital psychiatrique de la ville. Je ne sais pas si tu connais, c’est juste un peu plus bas sur la rue principale. C’est l’espèce de vieille baraque qui a l’air un peu hanté. Non, sérieusement, c’est vraiment glauque. Bref, je suis infirmier. Ça paie les factures…’’, ajouta Solveig.

Venant interrompre les deux jeunes hommes, Ruby, la serveuse de chez Granny s’approcha d’eux pour prendre leur commande. Solveig en profita pour se prendre un énième café glacé avec une touche d’espresso. Il devait rester éveillé jusqu’au soir, alors il devait diluer son sang avec le café. Laurien commanda un thé froid, ce qui fit sourire le beau brun. Il ne pouvait s’en expliquer la raison, mais il avait un faible pour tout ce qui était glacé.
‘’Sinon, toi, tu travailles où?’’, demanda le jeune Fullbuster alors que Ruby revenait avec leurs breuvages. ‘’Tu as congé aujourd’hui?’’


B.DAVIS sur Bazzart.





The cold

never bothered me anyway.


The pain of getting hit, the frustration of loosing, the joy of winning, all of that. They've been driven into this body, fists, and this head. It becomes my strength in the next fight. All of my battles up to now, those memories, they are all of my power.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Laurien Stan
Messages : 18
MessageSujet: Re: Un verre et 6 packs s'il vous plait   Mar 21 Mar - 10:00






Un verre et 6 packs s'il vous plait
Laurien & Solveig

La main de Solveig (ou était-ce soleil? non c'était ridicule...) était à l'opposée de celle de Laurien, elle était froid, c'était agréable pour quelqu'un qui avait constamment chaud ! Ca lui faisait penser à sa poche de glaçon dans son lit l'été... Il fallait qu'il embauche Solveig pour remplacer cette dernière... C'aurait quand même été bien plus agréable... D'ailleurs en parlant de choses agréable, il fallait à tout prix qu'il arrête de le regarder dans les détails sans la moindre discretion ! C'était du tout Laurien ça, pas foutu de faire les choses comme tout le monde, un peu trop... Franc dans ses actes ? Mais c'était tellement intéressant d'essayer d'imaginer ce qu'il y avait derrière cet uniforme.

Heureusement, Solveig fini par se lever pour jeter ses cafés, chose que laurien n'avait pas remarqué jusqu'alors... Serait-ce un addict à la caféine? Ce qui voudrait dire quelqu'un sous tension. Et qu'est-ce que ça peut bien faire ? Rien du tout, il fallait juste penser clairement à autre chose. L'espace d'un instant Laurien se demanda si il allait partir mais son livre était encore sur la table, c'était plutôt positif; il essaya même de lire le titre à l'envers, mais c'était peine perdue et puis son interlocuteur était déjà de retour.

Il voulait des familiarités? Certes, c'était du à leurs ages... Mais quand même, c'était plutôt une bonne chose.. d'ailleurs quel age pouvait-il avoir ? Il avait un visage doux, des traits peu marqués... Surement était-il plus jeune ? Pas de beaucoup cela dit.. Voilà qui était bien plus intéressant que de savoir qu'il travaillait comme infirmier en psychiatrie... Quoi ? Attend... Il... Aïe... Bon il n'avait pas l'air de connaître le visage de Laurien et cette histoire remonte à il y a quelques années donc peut-être que Solveig n'y travaillait pas depuis très longtemps ?

Hun d'accord, ouais ouais je connais c'est clair que j'aimerai pas y bosser mais bon, faut gagner son pain comme on dit !

Laurien fini sa phrase en riant, légèrement nerveusement malgré lui. Ils prirent leur commande avant qu'on s'intéresse à lui à nouveau...

Oh et bien moi j'ai repris l'animalerie il y a peu, mon patron ayant prit sa retraite il m'a laissé la gérance de la boutique, j'ai une employée depuis peu alors on a aménagé les plannings, comme ça je peux souffler.

Gérant de sa boutique à 27 ans, Laurien se disait que c'était quand même assez classe, ca pouvait faire son petit effet. Il prit le verre que lui tendait Ruby et en but une gorgée avant de répondre à sa seconde question :

Du coup non pas de congés il se redressa pour prendre une position mains jointe sur la table et penché un peu en avant pour être plus proche de son compagnon de table j'ai confié la boutique pour l'après midi à la fille qui travail avec moi. je dois juste retourner fermer le magasin vers 19h, donc j'ai tout mon temps et il insista sur le tout en s'étirant, volontairement mais l'air de rien, afin que son haut en remontant laisse entrevoir une petite parcelle de peau au niveau de ses obliques avant de se laisser retomber dans son fauteuil et de retirer sa verse.

Tu trouves pas qu'il fait super chaud aujourd'hui ? C'est un temps à se baigner. Bon en fin de février.... c'était un peu chaud de se baigner, mais Laurien savait plus ou moins sur quoi il se lançait en abordant ce sujet...
B.DAVIS sur Bazzart.



Revenir en haut Aller en bas

♔ Grey ♔
avatar
Solveig G. Fullbuster
Messages : 38
MessageSujet: Re: Un verre et 6 packs s'il vous plait   Ven 31 Mar - 18:08






Un verre et 6 packs s'il vous plait
Laurien & Solveig

La table à présent débarrassée des déchets encombrants, Solveig pouvait à loisir poser ses mains sur la surface lisse et fraiche. Seul son livre y trônait encore avec les honneurs. Nonchalant, il avait décrit sommairement son lieu de travail à Laurien sans mettre trop d’emphase sur le côté répétitif de son emploi barbant. Il distribuait des médicaments à des patients psychiatrisés en entendant chaque fois les mêmes commentaires sur la fin du monde, sur les extra-terrestres ou encore sur les rêves d’une autre vie en dehors de Storybrooke. Solveig n’y prêtait même plus d’importance et ne faisait que dire ce que les patients voulaient entendre. ‘’Oui, M. Landers, l’apocalypse est commencée.’’, ‘’Non, Mme Jones, les extra-terrestres ne peuvent pas vous espionner ici. On est bien protégé.’’, ‘’Oui, Mlle Lockser, vous pouvez contrôler l’eau.’’ Il avait appris bien assez rapidement qu’il ne servait à rien de les contredire dans leurs folies. Après tout, ce n’est pas pour rien que ces gens étaient enfermés dans cet établissement. Lorsqu’il avait étudié pour devenir infirmier, Sol ne s’attendait pas devenir un distributeur de pilules ambulant. Il voulait sauver des vies. Malheureusement, les hôpitaux normaux sont des milieux extrêmement contingentés, les horaires sont ridicules et le salaire est crève-faim. La psychiatrie est beaucoup mieux payée, quoi que moins stimulante. Le jeune homme avait fait son choix.

Comme pour appuyer ses dires, Laurien affirma qu’il ne voudrait pas travailler à l’hôpital psychiatrique. Un sourire se dessina au coin des lèvres du jeune homme. Tant qu’à parler de travail, Solveig demanda à son compagnon ce qu’il faisait dans la vie et s’il avait congé en cette si belle journée. Sur ces mots, la belle Ruby arriva avec les breuvages des deux hommes. La gratifiant d’un joli sourire, Sol sortit de la monnaie pour payer son énième café glacé. Aussitôt, ses lèvres se refermèrent sur la paille et il aspira une première gorgée de liquide froid. Laurien lui expliqua qu’il était le gérant de l’animalerie de la ville. Le jeune Fullbuster haussa les sourcils en arborant une moue impressionnée. Gérer une boutique à lui tout seul, à son âge, c’était tout de même notable. Malheureusement, cela le confinait à une vie plutôt routinière puisqu’il n’avait aucun congé. Au moins, il pouvait compter sur l’aide d’une employée pour lui permettre de se reposer un peu.
‘’Reste que c’est beaucoup de responsabilités. C’est payant au moins?’’, demanda Solveig avant de se remettre à siroter son café glacé.

Ce fut à ce moment que Laurien décida de s’étirer de tout son long. Son pull marron se releva en même temps que ses bras, laissant voir le bas de son ventre plat et ses obliques bien sculptées. Les yeux bleus de glace de Solveig descendirent sur cette peau dénudée et, sans même s’en apercevoir, il se mordit la lèvre inférieure. Même s’il avait tenté de ne pas y porter attention, il devait se l’avouer, Laurien était particulièrement beau. C’était là la plus grande faiblesse du jeune homme. Les hommes l’attiraient autant que les femmes et la beauté de chacun le charmait. Comme toute bonne chose à une fin, son compagnon se laissa retomber dans sa chaise, ce qui cacha la parcelle de peau qu’il lui avait si gentiment offert. Sol, déçu, fit remonter ses yeux vers le visage de Laurien, une étincelle lubrique dans le regard. Il n’y avait pas si longtemps, mais tout de même trop aux yeux du jeune Fullbuster, qu’il n’avait pas eu de conquête, et cet impair vestimentaire lui donnait envie d’en voir plus. C’est vrai, il n’en fallait pas beaucoup pour allumer Solveig, mais une fois la flamme apparue, elle ne faisait que grandir.

Laurien choisi ce moment pour affirmer qu’il faisait chaud. Pour un homme qui ne ressentait pas le froid, la chaleur était aussi plutôt subjective. Pourtant, en cet instant où son imagination vagabondait sur les muscles de Laurien, il pouvait jurer qu’il avait chaud comme jamais. Il savait que, malgré la chaleur la plus intense, vienne-t-elle de l’intérieur ou de l’extérieur, sa peau restait toujours froide comme la glace. Il ne se sentait pas froid, mais on le lui avait dit à plusieurs reprises. Même son médecin avait dû conclure à une condition médicale rare qui faisait que sa température corporelle était en tout temps très inférieure à la normale.
‘’Je te refroidis, si tu veux…’’, dit Sol avec un sourire en coin. Doucement, il attrapa les mains de Laurien dans les sienne. Il pouvait sentir sa chaleur et il espérait que la froideur de sa propre peau ne le repousse pas. Sans se vanter, Sol savait bien comment draguer et, même si son arrêt au café n’avait jamais été dans ce but, il venait de décider qu’il voulait Laurien dans son lit.



B.DAVIS sur Bazzart.







The cold

never bothered me anyway.


The pain of getting hit, the frustration of loosing, the joy of winning, all of that. They've been driven into this body, fists, and this head. It becomes my strength in the next fight. All of my battles up to now, those memories, they are all of my power.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un verre et 6 packs s'il vous plait   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un verre et 6 packs s'il vous plait
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MISSION] L'addition s'il vous plait!
» Un moment s'il vous plait
» Une tarte, s'il vous plait ! [Yahto] [TERMINÉ]
» Une nouvelle montre s'il vous plait !! [PV Dexter]
» De l'eau s' il vous plaît [ft Patte D'écume]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les commerces :: Chez Granny-
Sauter vers: